***************************************

Mon blog un peu plus intimiste:
Voici Mes États-d'Âme"

***************************************

dimanche 31 décembre 2006

Sation service - PART I

Nuit pluvieuse.
Une station service banale, qu'un boulevard sépare de l'autoroute. Très peu d'action, de commerces ou de circulation dans les parages.

À l'intérieur, mon amie est au comptoire tandis que je me promène dans le grand commerce désert. Je n'ai jamais compris pourquoi une si grande station service, avec si peu de produits étalés pour un secteur si isolé. Tout est éclairé au néon. Il fait très clair, on sent l'humidité.

Ma copine regarde les voitures sur le highway. Moi, je la regarde. Je la trouve jolie. Elle est jeune, fraîche mais en même temps, il y a une fatalité dans son regard. Surtout en ce moment où elle regarde sans voir. Elle semble perdue dans un monde parallèle.

J'adore la pluie. Ce soir, je voulais lui tenir compagnie. Je m'étais préparée en pensant à simplement sentir mes sentiments. Sentiments de liberté un soir de pluie. Après un long bain, j'ai soigneusement mis de la crème sur mes jambes, mes fesses, mes seins et mes bras. J'ai la peau sensible, et mon rasage de près m'avait hérité. À l'application de la crème, la brûlure me rappelait que je me faisais belle dans l'espérance de caresses. Je souriais. J'ai mis mon plus beau soutien gorge. Celui de fine dentelle, à décolté plongeant. Il cache à peine mes mamelons pointants. J'ai voulu mettre la petite culotte noire assortie, mais comme la pluie me donne une assurance hors du commun, j'ai osé la remettre dans mon tiroir. Pas de culotte pour moi ce soir! Je me sens libre, belle et vicieuse. Je mets une camisole noire et une jupe mi-cuisse en tissu très léger. Je sens le mouvement sur mes fesses, me soulignant ma nudité. C'est excitant. Même avec toutes ces pensées, je sais qu'il est fort probable que rien nese produise ce soir. Juste l'idée m'emballe.
En prime, voir tous ces inconnus venir un par un dans cet arrêt routier est une expérience en soi. Je n'ai rien d'autre à faire.
J me pare de bijoux, collier, boucles d'oreille, bracelets et mes bagues. Je me sens libre et salope. Le monde ce soir sera à mes pieds.

Je sors sous la pluie battante. Je laisse l'eau couler dans mes cheveux et tremper mes vêtements. Ils me collent sur le corps et je me sens sexy....l'eau coule sur mes jambes et sur mes bottes à talon haut. J'aime voir les phares des voitures réfléchir sur le pavé mouillé. Il me semble que tout brille un peu plus.

Alors me voici dans cette station service et j'ai l'impression que c'est au beau milieu de nulle part. Aucun client encore depuis au moins une dizaine de minutes. Mes cheveux trempés commencent à frisés et me donnent un look sauvage.

Une voiture se gare à la pompe. Mon oeil est attiré vers l'extérieur. Je vois un petit groupe traverser le boulevard. Ils doivent avoir piqué au travers l'autoroute. Je n'ai aucune idée d'où ils peuvent bien venir. Voir 3 jeunes hommes ensembles à cette heure tardive m'effraie un peu. Je n'ai jamais aimé les regroupements, mais en même temps me sentir en situation de détresse me plonge dans le suréalisme et je ressens l'excitatioin de l'adolescente face à la nouveauté et l'inconnu.

Il pleut un peu moins. Les 3 jeunes hommes déconnent a l'extérieur. L'homme à la pompe entre à l'intérieur pour payer. Il me regarde. Je soutiens son regard. C'est un homme entre 2 âges. De belle apparence. Il est grand et assez costaud. Il est trempé lui aussi. Pour une raison qu eje ne m'explique pas encore, je trouve la pluie très érotisante. Voir cet homme mouillé et son regard chaud me rend provocante. J'ai une allure de femme en chaleur. Je regarde toujours l'homme me regardant. Debout entre 2 allées, j'écartille un peu plus mes jambes, pause doucement mes mains sur mes cuisses, et relève doucement ma jupe de 2 pouces. Reste environ 1 pouce avant que le gentil monsieur voit que je ne porte rien. Je ne quitte pas son regard. Je veux voir l'effet que je lui fais. Ma copine ne peut voir mon manège, mais sourit de voir que l'homme est hypnotisé. Je penche un peu ma tête et je passe ma main dans mon cou et sur mon épaule pour enlever un peu d'eau. Subtilement, j'accroche la bretelle de ma camisole.

J'ai la chatte mouillée et elle me démange. J'enconferais mes doigts pour la soulager si j'étais seule. Je suis trop timide (sic) pour faire signe à l'homme de me suivre dans l'arrière boutique. De toute façon, il sMest retourné pour aller payer après avoir pris une revue que je soupçonne érotique. Et bien, j'aurai quand même fait sa soirée. Je sens que mon amie veut aussi entrer dans le jeu. Elle jette un regard de braise à l'homme au comptoire et lui fait un de ces sourires qui me font fondre. Son piercing sous la lèvre inférieur me fait craquer. L'homme me jette un coup d'oeil par dessus son épaule et lui souhaite ensuite une très belle soirée. Je vois qu'il a une érection lorsqu'il se retourne pour quitter. J'ai chaud. Il me jette un dernier regarde en passant la porte et me fait un clin d'oeil.
J'ose pas regarder mon amie car franchement, ce soir, je ne sais même pas comment je fait pour me retenir de sauter tout ce que je vois. J'ai l'impression d'être possédée par une tigresse. Je suis prête à l'attaque et mes griffes sont sorties.

Dehors, ils sont encore là, et il est clair qu'ils parlent de nous à l'intérieur. Ils n'ont rien manqué de la scène. Le magasin est très aéré et surtout très éclairé. Il s'est passé un bon 5 minutes de flirt avant que l'homme se décide à payer.
Mon regarde à croiser celui d'un des garçons. Je me suis sentie rougir. Je perds contenance. Il est plus fort que moi.Il joue le jeu plus férocement que moi. Je me retourne et me dirige vers les revues afin de me soustraire à son regard.

samedi 30 décembre 2006

Souvenirs 2004 - 6 septembre 2004

(9/6/04 3:05 pm)

Alors.. une suite..

Bah.. pas grand chose à dire

Ma tête revient souvent à la charge..

Ce que je donnerais pour avoir quelques années de moins et ainsi un peu mois d'inhibition, les sentations à fleur de peau..

Je sais pas.. Je ne me reconnais plus depuis quelques années. Je pense beaucoup plus.. J'évalue chacune de mes actions beaucoup trop.C'en est dérpimant. J'ai tant de choses à vivre, tant de choses à faire. Je veux tant! Tout en même temps. Mais je me mets moi-même des bâtons dans les roues je crois.

Je dois absolument être prise au dépourvue. Je rêve de sexe, je mange du sexe.. Toute ma vie j'ai eu le sexe en tête. Mais .. mais quoi? je le sais même pas bâtard!!!M'aurait-il détruit à ce point? Je le crois bien. Je le pleure encore.. Est-ce possible?! Pourtant j'ai une vie épanouie! Mais il a ébranlée ma confiance en la vie, en mon sexe, en mon charme. Il ne tient qu'à moi à me rebâtir..Dieu sait à quel point j'essaie

Mais les jours où je pense trop, je me demande si j'essaie de la bonne manière. Y a des jours où je me trouve tout à fait normale et d'autres jours, je me trouve désaxée. Ah oui je sais.. Je suis de tendance dépendante.. Dépendante au net, au chat.. oui oui je l'avoue.. Je deviendrais trop facilement dépendante au sexe, au sexe sur le web.. Je deviendrais dépendante à l'alcool.. et sûrement à la drogue si j'y touchais.. Je suis excessive.. Quand je me lance, c'est tête baissée.. Ca doit être pour ca que j'hésite tellement longtemps AVANT de me lancer..

Ahhhhhhhhhhhhhh p'tite vie!!! Pourquoi j'écris tout ca? Besoin d'évacuer.. Besoin d'écrire.. de me savoir lue.. Je n'ai jamais été capable de tenir un journal.. Est-ce que c'est ici que je vais trouver mon salut?Je crois que mes deux personnalités sont de plus en plus fortes. Ma raison a vraiment peur de ma passion. Je suis en constante bataille sur tout.. C'est épuisant!Je suis fatiguée, épuisée.. Je veux juste jouir de la vie.. je veux juste avoir du plaisir. Je veux juste découvrir plein de choses. Je veux redevenir adolescente, un point c'est tout!!!

Tannée de penser.. Tannée d'avoir peur.. Tannée des responsabilités et des qu'en dira t'on et des avez vous vu ca ou avez vous entendu ca!Depuis quelques jours, j'ai même peur d'écrire ici! C'est pas pour rien que les premiers sites que j'allais visiter c'était des chat en anglais.. Ben plus facile de passer inapperçue. Et quelle jouissance de faire du cyber avec des termes aussi crus que fuck me hard, let me suck your dick.. you're so juicy... cum.. cum.. Ca me rapelle le bon vieux temps Ahhhhhh mauvaise journée surement today. Je vais revenir avec des histoires torrides au lieux de mes peurs ...

Résolution 2007



In the year 2007 I resolve to:
be happy, no matter what, so help me God!



Get your resolution here.

jeudi 28 décembre 2006

28 Décembre 2006


Des anges, des chemins, des guerres, des rires, des sauts, des poussées, des glissades, des pirates et des soldats... tout ca dans un après-midi!!

On ne s'ennuie jamais avec des enfants!
La pauvre maman que je suis a fait son exercice aujourd'hui!!

Souvenir 2004 - 22 août 2004 au 1er septembre 2004


(8/22/04 7:21 pm)

*Etats d'âme? états sensoriels.*

Je suis assise ici a mon clavier, et je mouille pas possible. À lire cette Maitresse enfoncer ses doigts profondément dans la chatte tendre et rosée de cette ingénue, de la dépuceller par la force, de lui enfoncer ce manche, le va et vient, mouillée, jouissant, ahhhhhhhhhhhhhhhhh, c'est trop pour resister.!

Déjà que j'ai été dans un état de semi-excitation toute la sainte journée! en fait depuis hier pis on n'a pas baisé cette nuit, pis on a eu les enfants toute la journée! Là je dois faire quelque chose!
N'importe quoi pour assouvir ca!

Les mots ont une puissance aphrodiaque tellement importante!

Ce forum est une libération et une prison les deux à la fois. Le sexe a une telle emprise une fois qu'on se laisse aller au gré du courrant de nos pulsions.

Je me sens dans un monde parallèle, ce monde que je cherche depuis des années. Le gouffre d'une senteur de sexe. Remplis d'une substance chaude, collante et si filante et glissante sous mes pieds, ma chatte se mouille autant et tellement.
Le poils doux sous des doigts invisblies. Un souffle chaud sur ma chaire humide, juste là, là où c'est bon.
Un objet, un manchon, un cylindre, froid ou chaud, doux, puissant ou brutal. Le va et vient qui m'amène doucement vers des plateaux d'extase. Mon corps s'enflamme, il s'embrase. Je veux plus, beaucoup plus. Je veux ca, sans fin.
Une drogue, MA drogue. Et ce mur brutal qui m'a frappé au visage. Cette douleur si douce. Me seins plaqués contre le froid placoplatre, une friction qui brule. Ahhhhhhhhhhhhhhhh.. OUI encore..

Et cette queue profonde dans mon cul. Ouiiiiiiii ca fait mal. J'en pleure mais Oh combien doux est cette douleur.
Je n'ai plus de contrôle. Je te laisse ma vie, fais en ce que tu veux. Les mains liées, impossible de me sauver, impossible d'arrêter, impossible de ne pas vivre cette expérience si merveilleusement troublante. Faites que ca arrête, non! ENCORE. Viens que je sente l'orgasme, que je sente l'extase, mais continue .. sans fin!!

Ah.. douce blessure de luxure....douleur des sens, sens éveillés, repus, comblés, Oui.. Merci.

________________________________________________________

(8/24/04 9:19 am)

Je te néglige? Pourtant, j'aurais des choses à te dire.. tant, et tant de belles. Mes sens sont en éveille, n'attendent qu'à être chatouillés, embrasés, relaxés.

N'attendent qu'à être pris en charge pour une découverte sans fin.

Filet chaud, de douceur enveloppante, pénètrante, qui coule entre mes cuisses. Ah douceur. Plaisir. Si violent dans sa légèreté. Si puissant dans sa fragilité. J'aimerais être orgasme.
Quel beau mot, belle musique.

Toi... mots envolés, mots mémorisés, imagination si merveilleusement en overdrive. Je le sens dans mes tripes, je le sens dans mon ventre, sur mes lèvres et mon sexe.

J'ai besoin d'humidifier mes lèvres qui se désèchent si vite.

L'eau chaude si voluptueuse, sur mon corps, partout, entre mes cuisses. Si réconfortante. Si apaisante. Si ...
________________________________________________________

(8/28/04 2:47 am)

Douce tentation...

Le corps tendu, le corps enflammé, le corps en attente, le corps en demande.
Si douce, jeune, lisse et souple, peau s'embrasant sous mes doigts.
Les sens en éveil, les sens surmenés.
Un désir croissant. Tentation, sortilège?
Ses cheveux si doux, parfum sucré qui enivre mes narines.
Petites mains chaudes, timides, entreprenantes.
Lèvres du péché, lèvres avides, lèvres délicieuses.
Douceur. Tu es douceur.

Trop peur de te faire mal, trop peur de te blesser. J'ai vu dans ton regard de braise, un voile de doute passer. C'est mieux ainsi, bien que mon corps soit hanté. Il se languit.

Tout était si merveilleux...Tout sera encore meilleur....

________________________________________________________

(9/1/04 9:39 pm)

Ca fait un bout.. pourtant j'en ai des choses à dire.. beaucoup.. peut-être trop...Un petit text, très senti, écrit sur le bout de ma chaise, en regardant mon écran d'ordi, mais en voyant la fragilité d''une âme si douce....

...assise là, sur ma chaise, je sens au creux de mon ventre un tison s'embrasser. Tranquillement, il réchauffe mes hanches, et le chatouillis merveilleux se fait sentir entre mes cuisses. Un élancement si doux et envoutant m'électrocute. Un sentiment d'excitation courre de mon ventre jusqu a mes seins, je palpite, je pense à toi. J'ai le coeur qui débat, les mains moites et froides. J'aimerais me blottir contre toi, mettre mes mains au chaud entre tes cuisses, enfouir mon nez dans tes cheveux. Sentir ton parfum si sublime. J'aimerais chatouiller la naissance de tes seins, sentir tes frisons, écouter ton souffle s'accélérer, et entendre tes légers soupirs.

________________________________________________________

suite...

Ah moiteur et excitation! Comment me retenir.. comment ne pas succomber...
[Interlude] Ah mon Dieu! Qu'est ce que tu me fais comme effet....

J'en perds mes mots. Je ressens trop.. je suis fébrile et tendue. Où en etais-je?

Je pourrais écrire ce que je viens de te dire, mais c'est pour toi. Juste toi.

Je prendrais une douche bien chaude, là et te savonnerais partout, en te caressant, en te regardant, en t'embrassant, en te goutant.. en te baisant.

Je suis incapable d'en dire plus.. Mes pensées sont troublées ce soir.. Embourbée par le désir... tout est floue, tout est enveloppant, tout est chaud.. tout se passe au creux de mon ventre, au creux de mon sexe, entre mes seins....

....

samedi 23 décembre 2006

Souvenirs de 2004 - 17 Août 2004 au 19 Août 2004

Voici quelques textes de moi, en 2004..
Les commentaires sont les bienvenus..;) vous y verrez que mon malaise date quand même...
__________________________________________________________________


(8/17/04 8:01 pm)


Un journal de sexe.. Pourquoi pas.

On va s'essayer tranquillement, pas vite.

Là j'ai rien à y inscire à part le fait que je deviens trop accro à ce site.

Ces temps ci, je ne pense qu'au sexe. À ce que je pourrais faire, à ce qu'on pourrait faire. Au fait que la hausse de la libido va surement aider notre petit couple.

Je pense à ma chatte et à mes lèvres qui aimeraient être embrassées par de nouvelles lèvres. À mes reins qui aimeraient êter empoignés solidement, vigoureusement et brutalement.

J'aimerais être surprise. J'aimerais avoir les yeux bandés, j'aimerais être attachée, j'aimerais être posée.

J'aimerais ne pas avoir de remords ou de conscience et ne penser qu'a moi et mon plaisir et arrêter d'avoir peur. J'aimerais faire ce que j'ai envie, maintenant.

Je suis une personne curieuse qui voudrait tout connaêtre, tout toucher et tout avoir vécu.

Je vois des hommes et je me demande ce que ca serait d'être enfourché par un d'eux. Je vois des femmes et je me demande si sa peau est douce et sucrée.
Emanuelle est mon Idole ...

Bon alors, ajourd'hui j'en étaits plus à mes états d'âmes.
On verra pour la suite....
__________________________________________________________________


(8/18/04 9:43 am)


Ce matin, j'ai encore les doigts qui me rapellent notre nuit.

Je ne porte pas de dessous, et l'odeur me suit. Hummmm que c'est doux!

Ca fut agréable, mais pas encore CA. Je sens de la retenue.

Bon, c'est tout pour aujourd hui.
__________________________________________________________________

(8/19/04 8:46 pm)


Hummmmmmmm

Hier soir, dans mes draps, je me couche..

Allume mon radio et je ferme mes yeux, mais je ne cesse à penser à ici, à ceux et celles à qui j'ai parlé. Je suis contente de mes conversations. Je suis excitée.

Je me dis tiens, pourquoi pas un peu de toucher. Ca fait longtemps, dans mon lit. Je vais chercher mon p'tit mancho en gelly avec plein de tits pic-pic, pis je commence à me caresser.
Doucement, je passe sur mon sexe, j'effleure mes lèvres.

C'est doux, c'est bon. Et je me mets en penser à elle et sa peau douce, son corps jeune, son hésitation. Quelle douceur, comme c'est bon.

Je mouille de plus en plus. J'atteins un pallier, j'axe mes sensations en pensant a mon point G, je tiens bon, c'est bon!

Je pense à lui et sa virilité, à sa poigne, à ses ordres! Ahhhhhhhh un beau mix, j'imagine les coups de langues, j'imagine les mains sur mes cuisses, je m'imagine la carressant, ses seins, l'embrassant. C'est bon...

Pallier.. on tient, on tient, on va plus vite, on pénètre, on revient, on mouille...

Ahhhhhhhhhhhhhhhh.. c'est bon!!

Oui oui ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii..

Mon Dieu que ce forum-ci me fait de l'effet!! Mais avant tout, lui. J'ai jouit en pensant à lui. Habituellement, j'imagine personne, juste mon plaisir ...


Aujourd hui en voiture, je m'imaginais..s'embrassant et aussi.. ahhhhhhhhhhhh.. il me fait de l'effet. J'étais toute mouillée! en voiture! Avoir eu de temps ...


jeudi 21 décembre 2006

Serions-nous dépouillées d'orgueil?

Réflexions sur mes agissements. Peut-être vous reconnaîtrez-vous à travers ces lignes...Ah oui, il faut dire que j'ai parlé avec d'autres personnes et de là viennent mes conclusions.:)

Toute notre vie, on se dit indépendantes. Que rien, ni personne nous influence vraiment. On est fortes, femmes de têtes. Que notre vie, on l'a choisie. Ok, oui, peut-être, enfin, sûrement.
Mais... il arrive que l'on soit donc molle et nouille.

On se fait rejeter. La réaction normale est d'être vexée, frustrée, fâchée. De dire VA DONC CHIER. De vivre un moment de colère intense et de se dire (et on y croit) qu'il mange de la marde. Il n'en vaut pas la peine, c'est sa perte, il ne sait pas ce qu'il perd et bla bla bla.
C'est une réaction que je considère normale.
Étant femme parcontre, le cerveau apparemment fonctionne d'une drôle de manière. On est en colère, vous êtes d'accord? Et bien, va-t'on vraiment aller dire le fameux va chier si on peut prendre un peu de temps pour y réfléchir?
NON.

Impossible. On est raisonnable et on ne blesse pas les gens. On est des femmes!!! Donc, ce qui arrive. Après un certain temps de recule, on se dit, non, je ne m'abaisserai pas à lui démontrer ma colère. je suis forte. En plus, je comprends pourquoi tout ca est arrivé. Je vois d'où il vient et où il s'en va. Je comprends. Dans le fond, "I brought it to my self" ben oui, c'est ca... Connasse! La colère t'allait bien il me semble.

Bon alors, nous voilà en mode compréhension et acceptance.. damm! Alors, en bonne femme forte, on fait comme si on était au dessus de tout ca.. Comme si de rien n'était et on en blague. On prend la chose à la légère et on s'efforce de ne rien laisser parraître.. (C'est ce qu'on pense!!)

2-5 ou 30 minutes après, là on est triste.. oui oui.. de la tristesse. On a été bafouée. On s'est fait blesser! La victime embarque. On est des vraies loques. Est-ce qu'on en parle et qu'on pique une colère au principal concerné? NON!!! On garde tout ca à l'intérieur. Personne ne doit savoir qu'on est aussi conne...

On continue tout de même à être contente d'avoir des nouvelles. On s'intéresse à l'autre. Et on sait sans aucun doute que si par chance, le con pouvait nous envoyer une invitation, on courrerait, la langue pendu par terre pou accepter l'invite. GOSH! What a loser!

Je parlais de tout ca hier avec mon amie K et on se trouvait donc connes de réagir de cette façon. Il serait tellement plus simple d'être fâchée, d'envoyer promener et de passer à autre chose. Mais si on fait ca.. il est probable qu'un ferme la porte à tout jamais, oupire, qu'on blesser, ou encore pire.. que ca soit pas la "bonne chose à faire" Ah non HONTE! Une femme qui se trompe!!!! Au lieu de mettre les choses au clair, on aime mieux se s'auto mutiler le coeur à espérer ou à attendre de peur de trop bousculer les choses.

J'ai attendu 3 ans avant de "commencer" à faire avancer les choses. Par peur. Je sais même pas encore totalement peur de quoi. De me tromper? J'assume pourtant très bien maintenant le fait que je me sois trompée voilà maintenant 10 ans. Par contre, sans cette erreur là, j'aurais pas mes 2 p'tits mousses. Il est vrai que je n'ai jamais voulu avoir d'enfant avant à peu près 12 ans. hummmm.. where in the name of God did I go so wrong! haha.. C'est pathétique! Darn!!!!

Mais où est passée mon orgueil quand on en veut? Je suis malheureuse, je suis fâchée, je suis frustrée. Pourquoi j'arrive juste pas à dire tout haut et tout simplement aux gens les sentiments qu'ils éveillent en moi??!! Ca devrait être si simple....

Je déteste qu'on m'ignore!
Je déteste qu'on m'oublie!
Je déteste qu'on dénigre l'importance de mes sentiments
Je déteste qu'on dévalue mon malaise
Je déteste qu'on m'emprisonne
Je déteste qu'on me porte des intentions qui ne sont pas miennes
Je déteste me faire rabaisser
Quand on travaille avec les gens, on se doit d'aimer son travail ou de faire sentir aux gens qu'on l'aime et que les clients ne sont pas un fardeau
Le matin, on se dit bonjour! C'est impoli de ne pas le faire.
On écoute, on essaie de ne pas faire répéter
J'aime pas qu'on me fasse sentir désemparée ou faible

C'est pas mal ca pour le moment. Quand j'aurai une crotte sur le coeur, je vais essayer de venir en parler.

Une petite pensée pour D qui m'a laissé mon premier commentaire. Wouhou! Enfin lol J'me sens moins seule..;)
Et aussi, vous pouvez me rejoindre sur une adresse Gmail maintenant. il devrait y avoir moins de bugs que sur hotmail.Écrivez-moi pour la recevoir!

a+ mes poussineaux!!

mercredi 20 décembre 2006

à suivre

Une nouvelle thérapie…

Pourquoi ?
Parce que la dernière m’avait agressée ! Je me suis sentie bafouée, jugée et mise dans un moule préfabriqué.

"Un couple, c’est fait pour durer. Un couple va apprendre à s’aimer si on y travaille, peu importe. L’appétit vient en mangeant. Sortez ensembles, dites vous des mots d’amour même si vous ne les ressentez pas, baisez et tout va rentrer dans l’ordre. "

Je me suis pliée aux petits exercices. Docile comme je suis. Mais… !! Je ne suis pas menteuse. Alors faisant de gros efforts pour faire le plus possible sans compromettre mon intégrité. J’ai travaillé très fort. Même si pour Conjoint ca n’a pas parut car il ne s’est pas sentit plus aimé (évidemment.. !) Ma tête fonctionnait sans arrêt et je voulais bien essayer.
Ca n’a rien donné.
Alors voilà pourquoi j’essaie une nouvelle thérapie. Cette fois, ce n’est pas pour sauver mon couple. J’y allais pour voir si je ne recherchais pas l’inatteignable en matière d’amour. Si, comme dit Conjoint, je ne recherche pas toujours plus, mieux, la perfection. Je voulais aussi voir si je ne souffre pas d’un syndrome du prince charmant ou une autre maladie mentale quelconque qui me ferait avoir des up and down constants.

Non. G (la thérapeute) m’a assurée que non. Je suis entrée dans son bureau, pleine d’appréhensions.
« On commence. Alors.. ? » Alors ? On commence comme ca ? Pas de questions de préambule, rien ?... Ah non, faut que je vide mon sac, et je ne sais même pas ce qu’il y a dedans… !!!

Je lui raconte que je voulais me séparer, toute l'histoire. Que je ne l'aime pas. Que j'ai pas l'impression de l'avoir jamais aimé. L'histoire de mon aventure car je voulais voir si je recherchais quelque chose d'autre que juste être bien.. je lui raconte. Oui j,ai pleuré car je suis une braillarde haha.. mais j'ai passablement toute sortit ce que j'avais à sortir.

Elle me regarde et me dit alors "Pourquoi vous êtes venue?" Moi:" ...?" avec un regard des plus perplexe.... "Vous avez déjà vos réponses. Vous n'êtes pas heureuse, vous savez que vous ne l'aimez pas. Vous avez essayé pendant des années, ca fait déjà des années que vous endurer cette vie où vous n'êtes pas bien par peur de faire de la peine et de bousculer les gens. Vous savez ce que vous voulez, mais vous avez peur. Pourquoi vous êtes venue?"

Heuuuuuuuuuuuu..... B'en en fait, je venais pour avoir les outils pour changer ma vie. Me donner de l'assurance. Arrêter de flancher. Prendre position et l'assumer.
Après 1h45 de discussion, ca m'a fait du bien de me sentir comprise et appuyée. Je sais depuis longtemps ce que je veux et ce que je dois faire. Le faire c'est autre chose.
Je me sens cheap et profiteuse de vouloir passer le temps des fêtes, mais je suis certaine que si c'était l'inverse, il en profiterait aussi.
Je veux parcontre, trouver les façons de faire ça le mieux possible. J'veux voir si y a moyen de garder la maison. Le partage des avoirs, tout le tralala.. Mais je veux me renseigner avant la médiation. J'ai besoin de me sécuriser. Je ne me sens pas assez forte.

J'ai avoué hier soir que Jules était un prétexte pour réussir à quitter Conjoint. Un beau et bon prétexte ;-) mais j'avais besoin d'un élément déclancheur. Sans ce prétexte là, j'ai flanché. Là je ne veux plus. C'est trop souffrant pour tout le monde. Je vois bien que Conjoint a de l'appui féminin sur son blog. Il va trouver quelqu'un à aimer. Je le sais. Il va s'en remettre comme tout le monde se remet de me voir partir, même si moi je crois que la Terre va s'effondrer si je ne suis plus là. Ce qui va être difficile, c'est la maison. Les enfants si on est solides et bien dans ce qu'on fait, ca va aller.. (Est-ce que je me compte des mentries moi là??)
Je vais bien pour le moment. Évidemment, là je survie. J'essaie encore de ne pas blesser personne. Et pendant ce temps Conjoint se crée de faux espoirs et ca me tue. J'ai beau lui dire de rien espérer, la nature humaine est ainsi faite. Je le sais, je le vis moi-même de mon côté. Tant qu'il y a de la vie, y a de l'espoir lol

En parlant d'espoir, sans vraiment espérer, caline que j'aimerais ca qu'il réponde au moins aux courriels que j'envoie. J'veux juste savoir comment a été son dernier examen. Est-ce un crime d'avoir encore de l'intérêt pour son bien-être? J'peux pas effacer quelqu'un comme ca. Plein de gens que je ne vois plus et que j'ai tassé de ma vie volontairement, quand je sais qu'un évênement important est sur le point d'arriver dans leur vie, je m'intéresse à eux et je leur envoie des bonnes ondes. J'aime garder contact et voir où en sont rendus les gens. Je dois être mal faite lol
Alors voilà. Je revois G après les fêtes pour voir comment je peux recommencer à donner de la valeurs à mes sentiments au lieu de m'oublier aux dépends du speudo bonheur des autres. Je vous laisserai savoir comment ca évolu.

dimanche 17 décembre 2006

Encore un peu de moi...

Les tarots Mayas
Votre avenir proche:

ZOTZ

Vous entrez dans une période où les transformations deviennent indispensables. Vous devez examiner votre situation avec attention et prendre des décisions pour changer certains aspects de votre vie. Si vous tardez à le faire, vous allez au-devant d'épreuves qui vous éclaireront sur les choix nécessaires à votre existence. Vous ressortirez grandie de ces moments de bouleversements et votre expérience sera d'une grande utilité pour l'avenir.

Votre avenir pour demain:
PAX
Vous traversez une période agitée. Vous êtes contrainte de vous défendre contre des attaques menées par plusieurs personnes contre vous et vos proches. Vous ne pouvez pas fuir, cela serait encore plus difficile après. Vous devez trouver le courage de faire front face aux difficultés. Vous pouvez sortir victorieuse de ces évènements pénibles, vous en avez l'énergie et les capacités. Vous retrouverez la paix et la sécurité à l'issue de cette épreuve.

Avouez que c'est freakant!!!2e tirage...

Votre avenir proche:
MOL

C'est une période propice au grand nettoyage. Vous serez bien inspirée de faire le tri, dans vos affaires concrètes et sentimentales. Vous pouvez vous séparer de certaines choses, activités ou personnes, sans dommage. Faire place nette vous apportera une énergie nouvelle et vous permettra de repartir d'un bon pied. N'hésitez pas à tourner le dos au passé. Vous ne le regretterez pas, au contraire la nouveauté viendra vers vous d'elle-même.

Votre avenir pour demain:
YAX

Vous allez vivre une période de bonheur familial. Vous serez heureuse et épanouie en couple. La venue d'un enfant est à l'ordre du jour. Vous entrez dans une période de sérénité et de paix avec votre entourage. Votre situation se stabilise et vous apporte des joies. Si vous êtes seule, vous allez faire une rencontre essentielle dans votre vie. Vos amis et votre famille se montrent accueillants et prévenants à votre égard.

Ca, c'est moins probable..;) mais quand même... un enfant? hahaha
pris sur le site de AuFéminin
________________________________
Là aussi.. je suis pas sûre....

Tirage d'une carte de tarot
On aurait aimé vous dire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, et que sur le plan amoureux les événements vont dans votre direction.Hélas trois fois hélas dans l'immédiat ce ne sera pas tout à fait le cas.Certaines ne sauront plus du tout dans quelle direction aller. D'autres basculeront dans le stress le plus total en se disant que finalement tout est perdu.Un conseil. Faites le vide et prenez du temps pour vous.Sans doute les nouvelles qui vont vous parvenir ne vous satisferont pas particulièrement. Mais posez-vous la question : est-ce le bon moment ?A l'action préférez la pause et octroyez-vous un temps pour réfléchir. C'est en adoptant le célèbre lâcher prise que vous comprendrez le mieux la situation du moment et que vous vous donnerez la chance de rebondir par la suite.La roue tourne pour chacun. Laissez le temps au temps….
pris sur le site de AuFéminin
_________________________________
Maintenant ma sexualité...

Votre Sexualité
Le Scorpion ou le signe de la sexualité par excellence.
Vous avez une longueur d'avance sur les onze autres signes du zodiaque. De la sexualité, rien ne vous effraie ni ne vous scandalise. Votre goût profond pour l'étrange peut vous faire chercher les aventures et les relations les plus extrêmes. Vous avez entre vos mains tous les atouts de la plus experte des courtisanes. Pour cette raison, vous êtes une partenaire très recherchée par tous les autres signes.
Votre Énergie
Elle est directement liée à votre puissant psychisme volontiers orienté vers tout ce qui touche au sexe et au plaisir. Vous êtes extrêmement tonique et avez besoin de passer à l'acte le plus rapidement et le plus souvent possible. Vous ne craignez pas de multiplier les partenaires et de les entraîner, chacun à leur tour, en enfer. Ils vous suivent sans résister tant vous savez y mettre de la conviction.
Vos Fantasmes
Vous êtes l'un des signes les plus attirés par le fantasme. Vous aimez tout imaginer avant de passer à l'action. Vous affectionnez particulièrement les situations sulfureuses mettant en scène d'étranges individus, hommes ou femmes. Vous enrôlez avec habileté et dextérité tous vos partenaires et les poussez jusqu'à l'extrême. Eux se plairont alors à se dépasser.
Vos Partenaires
Un Scorpion comme vous. Vous vous entraînerez mutuellement dans une plongée sans fin vers les délices de la chair. Vers les expériences les plus extrêmes.Le Poissons en raison de la fascination mutuelle qui vous conduit à expérimenter ensemble pour découvrir ce que cache l'intimité de l'autre.
Encore pris sur le site de AuFéminin

Voilà qui me ressemble un peu trop

C'est quasiment effrayant...!!

Scorpion

Le signe du Scorpion est relié au système digestif (partie basse) mais surtout aux organes génitaux, à la vessie, et aux organes internes de reproduction (ovaires par ex.). Les pathologies les plus courantes touchent donc cette zone du corps : affections urinaires et génitales, troubles de la sexualité ou fermentation intestinale sont des possibles.

Quelles sont vos tendances comportementales ? On dit souvent de vous que vous êtes la bête noire du zodiaque. Vous tenez cette réputation de caractère fort, complexe et surtout secret. Il est difficile de voir clair en vous. D’ailleurs, il vous arrive souvent de vous surprendre vous-même ! Individualisme et instinct sont vos plus sûrs alliés dans la vie. La survie est une seconde nature et on dit même du Scorpion qu’il a la capacité de renaître toujours de ses cendres...

Vous êtes également la bête noire des médecins, cela s’entend. Lorsque vous consultez, c’est à se demander si vous souhaitez réellement guérir. Le diagnostic médical reste parfois flou, car vous n’aidez aucunement le praticien en lui expliquant vos symptômes. C’est un fait, votre goût du secret comme votre tempérament rebelle ne lui facilitent pas la tâche. Par ailleurs, la maladie est parfois vécue parfois sur un mode auto-punitif. C’est pourquoi, vous avez la sensation qu’elle est un passage obligé pour vous purifier, vous délivrer d’un poids et changer de peau. Ce qui peut vous mener parfois jusqu’à la table d’opération... Que faire devant un caractère tellement extrême ? Seul un médecin capable de vous dire vraiment le fond de sa pensée, de vous montrer qu’il décode un peu vos mécanismes inconscients, sans volonté de vous découvrir ou de vous nuire, saura vous convaincre d’inverser le courant. Dès lors, votre volonté de fer se mettra au service de votre guérison.

Qu’est-ce qui vous fait somatiser le plus ? Vivre une existence sans piquant, sans défis, sans batailles et sans énigmes à résoudre. Ou encore tout événement associé à une mort symbolique (perte d’un emploi, séparation...) ou réelle.

______________________________________________

Scorpion

Vous êtes une grande instinctive, passionnée et pulsionnelle. Vos amours sont entiers, définitifs, dans leur vie comme dans leur fin. Votre caractère et votre personnalité vous rendent très attirante. Certains ont un peu peur de vous et de vos talents de voir les choses et les sentiments cachés. Vous êtes entière et possessive et vous pouvez emmener votre partenaire au septième ciel. Mais votre perfectionnisme vous pousse à l'intransigeance, qu'il faudra assouplir pour garder une relation et la rendre durable. Vous êtes une amoureuse magnétique.

Pris sur AuFéminin.com

______________________________________________
Horoscope 2007


L'année des gourmandes
Si vous aimez la vie, vous allez pouvoir la croquer à pleines dents. Les fruits de l'année 3 sont souvent délicieux et juteux. En janvier, ne protestez pas en criant "Mais qu'est-ce qu'on m'a raconté ? Je n'arrête pas de travailler, et je ne vois rien venir !" Il faudra faire encore quelques efforts et vous pouvez subir quelques contraintes et retards qui risquent de vous faire perdre votre bonne humeur. Mais dès le mois de février, tout s'arrange. Vos angoisses et vos doutes s'estompent. Vous vous sentez plus libre, plus légère.L'année 3 est une année dynamique, et vous fourmillez d'idées. Et, cerise sur le gâteau, vous défendez vos projets avec brio. On boit vos paroles. On vous trouve drôle, charmeuse et convaincante ! En vacances, vous risquez de remporter tous les suffrages. Vous jouerez les boute-en-train et seuls les aigris s'ennuieront en votre compagnie.

Mon conseil

Vous allez vous sentir pousser des ailes. Servez-vous en.Cette année, la vie va vous sourire. Il serait dommage de rester sous votre couette ! C'est à l'extérieur, au contact des autres, que vous vous épanouirez. Il faut impérativement sortir du train-train quotidien et explorer des pistes nouvelles.L'année 3 est favorable aux loisirs. N'hésitez pas à vous inscrire à de nouvelles activités et pensez à développer vos centres d'intérêt.Mais attention à l'éparpillement. Vous aurez envie de réaliser mille projets ! Contentez-vous d'une dizaine ! Attention également aux excès de gourmandise. Votre balance risque de ne pas du tout apprécier, surtout au mois de juin. Si vous savez saisir votre chance, vous devriez gagner cette année plus d'argent que d'habitude, mais ne jouez pas trop les cigales en mai et en août .


Côté cœur

Réjouissez-vous ! Votre vie sentimentale devrait être un des meilleurs crus du cycle. Vous ne manquerez probablement pas de prétendants. Si vous êtes célibataire, vous n'aurez que l'embarras du choix. Les rencontres que vous ferez seront légères, agréables et spontanées. Certaines ne seront que de courte durée, mais vous les vivrez intensément.En mai, juillet et septembre, vous avez de bonnes chances de rencontrer le prince charmant… un prince charmant qui vous séduira par son humour !Si vous vivez en couple, vous oublierez les défauts de votre conjoint pour n'admirer que ses qualités. Vous organiserez avec lui des sorties festives. La programmation d'un bébé pourrait aussi être à l'ordre du jour !

Côté boulot

Si vous voulez réussir, il faudra travailler d'arrache-pied en janvier.Ensuite, vous récolterez les fruits de vos efforts. Beaucoup d'opportunités seront à saisir cette année et vous pourrez peut-être faire fortune si vous travaillez dans le domaine de la communication ,de l'animation, du commerce ou des relations publiques.Si vous avez envie d'écrire un livre ou un scénario de film, n'hésitez pas à vous jeter à l'eau. Vous aurez beaucoup d'imagination. Cette année, vous avez de nombreux atouts en main pour réussir un gros coup de poker.

au féminin.com

If I was to wish hard enough...?

Est-ce que j'essaie de me berner?
Est-ce que c'est juste parce que je peux pas que je veux?
Ce pré-Noël est très difficile.
C'est un temps de l'année où j'aime être amoureuse.
Tu me manques.
Je sais que je ne peux rien te demander.
Je sais que ca serait peine perdue.
Je sais que il n'y aura pas de lendemain à notre histoire, parce que tu ne le veux pas.

Tu es passé à autre chose.
J'aimerais...j'aimerais...
Si on ferme les yeux et qu'on espère très fort, ca va se réaliser maman?

J'ai encore la boule.. et je sais qu'à la maison, on la ressent.
Je ne suis pas capable de faire l'hypocrite. C'est pas moi ca. Je suis une personne vraie.
Là, j'essaie juste de faire le moins d'erreurs, de blessures, de mal possible.
Mais moi dans tout ca.. qu'est-ce que je vais y gagner? RIEN. Un gros 0.
Pourquoi vlà à peine 1 mois, n'avoir rien ne me fesais pas peur et pourquoi maintenant, je me sens perdante?

Comme disait l'autre.. "côlissse!"

samedi 16 décembre 2006

Je pensais

.. à un Noël plus gai aujourd'hui. Plus sensuel, plus complice.Des jeux, des dégustations, des sourires volés, des promenades dans la neige, des matinées frivoles.Je pensais, pendant que je faisais mes derniers achats de Noël...

vendredi 15 décembre 2006

15 décembre 2006

En ce vendredi, mes émotions sont sens dessus dessous. IL ne se passe rien, vraiment rien. L'insatisfaction est toujours là. Je recherche, mais je ne sais pas quoi.
J'ai besoin de projet, de nouvelles motivations, constamment.
Je vais bientôt débuter mes cours d'espagnol en prévision de mon voyage au Pérou. Quelque chose qui commence tranquillement à se concrétiser.
Je fais aussi une remise en forme.
Je me demande encore si je dois faire mon augmentation mammaire ou si ca aussi sera une autre source d'insatisfaction.
Je me sens seulse ces temps-ci et pourtant. Je suis très bien entourée, d'amis et de famille.
J'ai pas un problème de dépendance envers quelqu'un précisément. J'ai un grand besoin de jetter mon dévolu sur quelqu'un en général. J'ai besoin d'aimer et de ressentir quelqu'un dans mes trippes. J'ai besoin de plaire, j'ai besoin d'être séduite, j'ai besoin de procurer du plaisir.
Il me semble qu'avec les années, on devrait être plus solide et pourtant, je trouve ca tout aussi, sinon plus, difficile.

mercredi 13 décembre 2006

Un autre que j'aime bien

I always remember that I have everything I need to enjoy my here and now, unless I am letting my consciousness be dominated by demands and expectations based on the dead past or the imagined future..

Author: Ken Keyes

Goncourt

"Today I begin to understand what love must be, if it exists.... When we are parted, we each feel the lack of the other half of ourselves. We are incomplete like a book in two volumes of which the first has been lost. That is what I imagine love to be: incompleteness in absence."

Author: Goncourt

...un bon chocolat chaud...

Le sexe.. c'est comme un bon chocolat chaud..
Quand on a besoin de réconfort, on en voudrait.. J'en veux là.... C'est bon, ca fait du bien, c'est sweeeeeet.
J'ai toujours su que j'étais assez sexuelle, mais quand on est jeune et de bonne famille.. on se retient! Donc, j'ai toujours fait plein de jeux de mots avec le cul, je lisais des livres érotiques en cachettes, des livres de dessins érotiques, des livres un peu trop hardcore même.. et ca m'excitait tellement. Je crois que j'ai eu mon premier orgasme à vie en lisant Fanny Hill à 15 ans!!
Avec mon premier chum, on baisait partout.. dès que l'occasion se présentait. Avec audience ou pas Je baisais et j'aimais ca.. ca quan^d même pris quelques mois de pratique il me semble avant d'avoir mon premier orgasme et il était vaginal
Ensuite est venu le temps de la conscience lol.. Je trippait sur mon ex... M... vraiment.. il était TOUT!! Je le désirais comme j'avais jamais désiré avant... mais, pour une raison que je ne m'expliquait pas avant, j'ai fait des vaginites à répétitions et elles étaient psychosomatiques!! J'ai donc eu des problemes au niveau sexuel à cause de ca..:( Ensuite.. bah.. j'ai pas d'intéret sexuel pour l'homme avec qui je vis.. niet.. mais il est gentil... grrr. On fait quoi avec ca.
Bon tout ca finalement pour dire que je crois que je suis nympho!! "psychiatriquefemme souffrant d'une affection psychologique se traduisant par une compulsion à avoir le plus de rapports sexuels possible " et "Ne se dit que pour les femmes (l'équivalent masculin est satyriasis) Recherche incessante et effrénée du plaisir sexuel en multi partenariat (comme ils disent dans les journaux économiques) On a lu dans certains textes le synonyme et néologisme "sautopafie" !) L'un des sexologues les plus renommés du XXe siècle, Alfred Kinsey, a donné de la nymphomane cette définition savoureuse :" C'est quelqu'un qui fait l'amour plus souvent que vous !"
Intéressant!! :)
Mais est-ce du sexe comme tel que j'ai besoin ou juste de la passion qui s'y rattache? Depuis mon tout jeune temps j'aime le sexe. J'aime le hardcore, le sadisme, la vulgarité. J'aime aussi la tendresse, les baisers, les caresses. J'aime la soumission, la perversion, les caveau, l'immobilisation, les défis...
Enfin, je voudrais mon confort sex là.. j'en ai besoin, j'en veux.. j'veux me saouler de l'autre, j'veux manger sa chaire... j'veux.....

mardi 12 décembre 2006

Un poids de moins...

Je me sens libérée...
C'est drôle, j'aurais pas cru.
Hier soir après avoir écrit mon petit défoulement de suffocation, dans mon bain je me suis mise à tout repenser. Oui, il y a bien eu des sentiments.. surtout des vieux sentiments refoulés que j'éprouvais pour mon ex. Sentiments enfouis depuis 10-12 ans... Mais au delà de tout ca, je m'accrochais à un prétexte pour changer ma vie, pas à l'homme. C'était "convenient" qu'il soit là. Depuis le début de ma relation avec mon conjoint actuel, je lui dis, ca va se terminer quand un de nous deux va tomber en amour... J'étais tombée en amour.. mais en amour avec la passion, pas l'homme. On s'entend que l'homme en question rentre quand même dans tous mes critères de "sélection" Donc côté physique, ok.. côté virilité, ok.. côté regard, ok... coté démarche, ok.... côté intectuel, ok... côté intérêts variés, ok... côté sexuel, ok... (J'en oublie surement mais vous avez les grandes lignes) Ca concordait. Mais par dessus tout, ce que je vivais là, c'est la passion..
Je suis une personne passionnée jusqu'au bout des doigts. Depuis 10 ans, je me suis perdue.. J'ai refoulé un tas de sentiments, de traits de personnalité, de désirs.. Pour? je sais pas trop.. me sauver de moi et de ma manie de tout vivre TROP. Et bien vlan la belle.. Tu étais vulnérable avec ton changement de job et le bel homme est venu te courtiser.. tu es tombé pile dedans.
Je regrette pas. C'était bien. Mais je vivais tant de tumulte que c'en etait rendu insuportable. Je vivais dans le doute et l'incertitude constamment. je me remettais en question 20 fois par jour, je pleurais pour des pacotilles. J'ai brisé le coeur d'un homme qui m'aime profondément. Par contre, je n'ai jamais cru que c'était pour fonctionner avec mon jeune Jules... pas vraiment. J'aurais aimé par contre.. c'était rassurant pour moi de savoir qu'il y avait quelqu'un p-ê qui m'attendrait. C'était valorisant et j'avais besoin de ce plus là pour avancer. Mais là sachant que c'est fini, j'ai une complexité de moins. J'ai pu à me poser les questions si oui on non je vais le voir, comment il se sent dans tout ca, quand pourrons nous nous voir, comment je vais faire pour cotinuer à le voir si je reste ici, comment faire pour ne pas trop blesser mon conjoint.
J'ai des drôles de sentiments mélangés même quand il s'agit de Jules.. Était-ce de l'amour? Je crois pas.. une dépendance p-ê...? brrrrrr.. le mot m'agresse.. Je déteste la dépendance. Non, je crois plus que c'était une bouée et j'en avait besoin pour survivre. J'me sens mieux. Plus groundée. 3 fois ce n'est quand même pas assez à mon avis..:p Je n'ai pas été assouvie totalement.
Là reste à tout démêler ma tête pour voir où j'en suis. J'ai tout de même quelque chose de bien entre les mains ici à la maison. Faudrait juste que je trouve comment consummer le feu qui brûle dans mes trippes. Le sexe est beaucoup trop important dans ma vie je crois bien pour effacer ou étouffer cette portion là. 10 ans, c'est beaucoup trop long....
Alors aurevoir jeune Jules, prends soin de toi et oublie pas nos baises..;)